Trois films soutenus par la Région Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma récompensés par les membres de l’Académie des César. Vendredi dernier a eu lieu la 47e cérémonie des César, temps fort du cinéma français, attendu aussi bien par les professionnels du secteur que par le public cinéphile.  Cette année, neuf… Read More

Trois films soutenus par la Région Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma récompensés par les membres de l’Académie des César.

Vendredi dernier a eu lieu la 47e cérémonie des César, temps fort du cinéma français, attendu aussi bien par les professionnels du secteur que par le public cinéphile. 

Cette année, neuf films soutenus par la Région Auvergne-Rhône-Alpes étaient en compétition avec 15 nominations pour 8 longs-métrages coproduits par Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma : six nominations pour LA FRACTURE, deux pour SLALOM, deux pour DÉLICIEUX, une pour SUPRÊMES, une pour MÊME LES SOURIS VONT AU PARADIS, une pour LE SOMMET DES DIEUX, une pour LA NUÉE et une pour BIGGER THAN US, ainsi qu’une nomination pour le court-métrage FOLIE DOUCE FOLIE DURE soutenu par le fonds d’aide de la Région.

À l’issue d’une cérémonie qui a tenu en haleine son public pendant près de quatre heures, trois films régionaux ont eu l’honneur de se voir remettre la fameuse compression de César :

CÉSAR DE LA MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE

Annoncé parmi les grands favoris de la soirée, avec six nominations, LA FRACTURE de Catherine Corsini est finalement reparti avec le César de la Meilleure actrice dans un second rôle pour Aissatou Diallo Sagna. Aide-soignante de profession, elle jouait dans ce film son premier rôle au cinéma, donnant la réplique notamment à Marina Foïs, Valeria Bruni-Tedeschi et Pio Marmaï. Une reconnaissance qui va sans doute encourager la jeune comédienne à renouveler l’expérience. 
 

CÉSAR DU MEILLEUR FILM D’ANIMATION

Deux productions régionales, LE SOMMET DES DIEUX et MÊME LES SOURIS VONT AU PARADIS étaient en lice pour le César du meilleur film d’animation. C’est finalement LE SOMMET DES DIEUX qui l’a emporté, donnant l’opportunité à Patrick Imbert, le réalisateur, et à ses producteurs de s’exprimer devant le public de l’Olympia sur la marginalisation de l’animation au sein du cinéma français. 
 

CÉSAR DU MEILLEUR FILM DE COURT-MÉTRAGE D’ANIMATION

Troisième récompense de la soirée pour une production made in Auvergne-Rhône-Alpes, et deuxième en animation, le César du Meilleur film de court-métrage d’animation a été attribué à FOLIE DOUCE, FOLIE DURE, réalisé par Marine Laclotte au Studio Folimage installé à la Cartoucherie de Bourg-lès-Valence. Soutenu par le FACCAM, fonds d’aide de la Région Auvergne-Rhône-Alpes dédié au court-métrage et à l’audiovisuel, le film traite des maladies mentales, sujet que la réalisatrice et le producteur n’ont pas manqué de défendre sur la scène des César. 


Une belle soirée pour Auvergne-Rhône-Alpes, en particulier pour le cinéma d’animation, domaine d’expertise régional reconnu depuis plusieurs années par toute la profession.
Félicitations à tous les talents récompensés !